Les scoles da Djihinne.

(e walon)


Initiation au Wallon Normalisé en même temps qu'au français (5-7 ans).

Sicoles di Rfondou Walon po les mieraprindisses

Leçon 4: Saint-Nicolas.


Cwatrinme luçon:

Les bistokes da Sint-Nicolai.

Les cadeaux de Saint-Nicolas.


Leçon libre sur un thème de saison.

Base (texte vu éventuellement par d'autres classes): Sint-Nicolai (H. Van Cutsem).

Faire écrire:

Sint Nicolai, lu-minme, a fwait l' toû do martchî

Po-z atchter des orandjes, des djaeyes, des figues et des noejhetes...

Faire dessiner et éventuellement photographier.

 des orandjes

des djaeyes

des figues

tote l' assîtêye

Po les scoleus (Notes pédagogiques).

Si vous enseignez dans le cadre d' une région spécifique de Wallonie, adaptez éventuellement à la prononciation de votre région.

Sint Nicolai: forme orignale (Liège); la forme majoritaire est Sint Nicolâs. La forme "Nicolai" persiste dans des noms de famille (Nicolay).

lu-minme (lui-même): lu-min.me (Liège, Haute-Ardenne); li-min.me (Namur Charleroi); lou-min.me (Sud-Ardenne). Localement min.me est dénasalisé (--> lu-même).

toû (tour) forme hypercorrecte refaite à partir des dérivé cotoû (Charleroi), et des mots comme djoû, åtoû. La forme majoritaire est "tour" comme en français. La chute de ces R finaux est un phénomène récent en wallon (17e siècle).

martchî (marché) forme largement majoritaire. martchiè (Chestrolet).

orandje: forme hypercorrecte (J --> DJ); la forme habituelle est la forme francèsée "oranje".

djaeye (noix) la forme majoritaire (Namur Charleroi) gaye est en fait une forme picarde (où tous les DJ deviennent G); les formes wallonnes sont djèye (Liège Haute-Ardenne) et djaye (Centre et Sud-Ardenne).

figue forme unique; attention le I est court et le GU se prononce K: [dè fik]

noejhete (noisette) de nombreuses variantes locale existent pour ce mot et son synonyme noejhe: voyez le Dictionnaire explicatif détailé à la lettre N.


Sint-Nicolai



On l' a veyou ttaleure, i harloxheut s' sounete;

Ès bådet n' sait roter télmint k' il est tcherdjî.

Sint Nicolai, lu-minme, a fwait l' toû do martchî

Po-z atchter des orandjes, des djaeyes, figues et noejhetes...



Grand-pére, k' el conoxhe bén, a ddja poûssî s' tcherete

Voci sacwants anêyes, å tiene padrî l' paxhi;

El sint lyi djheut tofer ki les efants coûtchîs

Cwand l' ome ås poûssires passe, ont surmint ene rawete.



Eto n' fåt nén bezner po-z aprester l' tchena:

Vla des crosses, des peletes: el bådet frè bon rpas

Tins ki l' bråve pitit tchot revrè dissu ses pougns...



Ké bouneur å matén ! ... Sol tåve, on tchvå tot blanc

Covere el tchena plin d' boubounes di toutes les cognes;

Et pére et mére ont seur ostant d' plaijhi k' l' efant...


Henri VAN CUTSEM, divins: Tchabarêyes, Couillet, Maison d' Editions, 1936; riprin dins On fiesse les Sints (3), El Bourdon, 1983; redjårbé e rfondou (réadapté en wallon normalisé), 2002.

fé hossî, secouer || roter, cheminer, marcher || djaeye, noix || tiene, colline, montée, raidillon || paxhi, prairie || rawete, supplément gratuit || bezner, traîner, lanterner || tchena, panier || peletes, épluchures || tchot, garçon (terme affectueux) || pougn (f.), poing || cogne, variété, sorte || plaijhi, plaisir.

 Pådje da Sint Nicolai.


 Luçon d' après.

 Luçon di dvant.

 Pådje moennrece des scoles da Djihinne.